Certains numéros de téléphone ne figurent pas dans les annuaires téléphoniques traditionnels, et sont également introuvables sur internet. La raison en est probablement que leurs propriétaires ont choisi l’option de la liste rouge lors de l’ouverture de leur compte téléphonique, c’est-à-dire qu’ils ont demandé à l’opérateur concerné de ne divulguer, sous aucun prétexte, leurs coordonnées personnelles. Le numéro de téléphone des abonnés inscrits sur liste rouge, qu’il s’agisse d’un numéro de fixe ou de portable, n’a donc fait l’objet d’aucune publication, c’est la raison pour laquelle vous ne parvenez pas à le trouver.

Le droit à la confidentialité

Selon la législation française, la confidentialité des coordonnées téléphoniques est considérée comme un droit. Les personnes qui s’inscrivent sur liste rouge souhaitent, pour une raison ou pour une autre, n’être jointes que par des correspondants téléphoniques qu’elles auront elles-mêmes choisis. La liste rouge leur évite, en grande partie, de recevoir des appels de démarchage téléphonique ou encore d’être retrouvées et contactées par des correspondants indésirables. A partir du moment où un abonné choisit de cocher l’option « liste rouge » sur son contrat téléphonique, il est protégé par la loi, et sera en droit d’engager des poursuites contre un opérateur n’ayant pas respecté son choix, en rendant ses coordonnées téléphoniques publiques.

Des numéros de téléphone protégés

Dans ce sens, il est extrêmement difficile de retrouver la trace du numéro de téléphone d’un abonné inscrit sur liste rouge. Mais il n’est pas plus simple de découvrir le nom du propriétaire d’un numéro de téléphone qu’on a noté sur son carnet ou qui s’affiche comme appel entrant sur un portable : en effet, si ce dernier est sur liste rouge, même l’annuaire inversé le plus performant ne pourra rien pour vous !

Comment procéder ?

Pour trouver le numéro d’un abonné figurant sur liste rouge, il est donc préférable de vous renseigner directement auprès de l’intéressé, s’il s’agit d’une personne que vous pouvez joindre par un autre moyen que par celui du téléphone (en utilisant, par exemple, son adresse mail). Quant à la démarche inverse, c’est-à-dire connaître le nom du propriétaire d’un numéro de téléphone sur liste rouge, vous pouvez vous servir d’un annuaire inversé qui vous indiquera, à défaut d’un patronyme, la zone géographique à laquelle appartient le numéro en question. Localiser l’auteur de l’appel anonyme que vous avez reçu pourra peut-être vous permettre de remonter jusqu’à son identité !