Arnaques téléphoniques ou ping-call, comment les éviter ?

Force est de reconnaitre que ces dernières années, nombreuses sont les personnes à avoir été victimes d’arnaques téléphoniques, appelées également, ping call ou spam vocal. En tout cas, ce n’est pas un phénomène qui date d’hier dans la mesure où il est né avec le Minitel. Mais de quoi s’agit-il et quels sont les moyens pour l’éviter ?

Qu’est-ce qu’un ping call ?

Avant de répondre aux précédentes questions, il semble judicieux que l’on vous fournisse d’abord la définition de ce terme qui peut paraitre nouveau pour certains d’entre vous. Le ping call est une forme d’arnaque téléphonique. Il consiste à appeler un numéro de téléphone et à raccrocher dès qu’il y a un bip. Étant donné que le destinataire n’a pas eu le temps de décrocher, il est systématiquement amené à rappeler. Et dans la plupart des cas, il tombe sur une boite vocale lui demandant de rappeler encore une fois. Et c’est là que les personnes qui se cachent derrière ces numéros qui commencent en général par 0897 ou 0899 arrivent à vous soutirer de l’argent. En effet, chaque appel que vous effectuez peut être facturé entre de 2 et 4 euros.

Quels sont les moyens / solutions pour lutter contre les ping call ?

Face à ce fléau qui fait des ravages non seulement en France, mais aussi à l’étranger, il est nécessaire que vous sachiez comment l’éviter. D’autant que chaque année, il permet aux fraudeurs de réaliser des bénéfices s’élevant à plusieurs millions d’euros. Pour cela, la meilleure solution pour lutter contre le spam téléphonique consiste à rester vigilant. Quand un numéro commençant par 0897 ou 0899 vous bip, il est important de vérifier s’il est répertorié sur un annuaire inversé ou non. En même temps, procédez à des recherches sur les moteurs de recherche pour savoir s’il ne serait pas par hasard déjà déclaré comme frauduleux.

Comment dénoncer une arnaque téléphonique ?

Conscient de l’ampleur de la situation, l’État a instauré depuis 2010 un numéro permettant aux victimes de dénoncer les ping call. Il s’agit du fameux 33700. À cet effet, vous suffit d’envoyer à ce dernier un SMS avec le texte spamvocal suivi du numéro surtaxé, exemple « spamvocal 0897xxxxxx ». Vous obtiendrez ensuite un accusé de réception. Après cela, le service fera parvenir le numéro que vous avez dénoncé à l’opérateur concerné. Et c’est ce dernier qui se chargera de la poursuite judiciaire à l’encontre du fraudeur. À noter que pour l’heure, un tel acte peut entrainer une condamnation à une peine de prison de 1 à 5 ans et à plus de 10 ans, selon si l’infraction ait été commise en groupe ou non. À cela peut s’ajouter une amende de plusieurs dizaines de milliers d’euros.