Qui contacter si l’on a été victime d’un ping call ?

Vous avez été victime d’une arnaque téléphonique ou bien vous avez un proche ayant subi un acte pareil ? Et pour cela vous souhaitez engager une poursuite à l’encontre de la personne qui se cache derrière cette opération frauduleuse ? Vous avez raison de vouloir faire ainsi. D’autant que ce genre de spam peut vous couter cher et vous faire perdre votre temps. Néanmoins, avant de pouvoir procéder aux démarches nécessaires, il est important que vous connaissiez certains éléments. Notez que le gouvernement a mis en place depuis 2010 un service spécial qui se charge du traitement des plaintes déposées dans le cadre de ce type d’infraction. Celui-ci collabore entre autres avec les opérateurs téléphoniques et les forces de l’ordre afin de pouvoir identifier le fraudeur, et le cas échéant, de procéder à son arrestation.

Comment dénoncer un spam téléphonique ?

Pour signaler une arnaque par téléphone, qu’il s’agisse d’un spam par appel vocal ou bien par SMS, vous aurez à contacter le 33700. Ce numéro ne reçoit que des messages écrits. En d’autres termes, pour le joindre, il vous sera nécessaire d’envoyer des SMS. Un seul SMS suffit pour signaler un acte quelconque. Mais les techniques diffèrent selon que vous avez été appelé ou bien on vous a envoyé un message vous invitant à joindre une personne sur un numéro quelconque. Notant que cette ligne téléphonique commence généralement par 0897 ou 0899. Dans le cas d’une arnaque par appel vocal, il vous sera nécessaire d’envoyer au 33700 un texto incluant le mot « spamvocal » suivi par le numéro que vous souhaitez dénoncer. Par contre, si l’arnaque prend la forme d’un SMS, il vous suffit de transférer celui-ci au numéro précité. Dans les deux cas, vous recevrez un message de confirmation.

Qui engage les poursuites envers les fraudeurs des arnaques téléphoniques ?

Effectivement, votre tâche se limite en général à cette dénonciation du numéro fake au 33700. C’est le personnel qui travaille pour ce service qui a le rôle d’engager les poursuites à l’encontre du responsable. À cet effet, celui-ci est en étroite collaboration avec les opérateurs téléphoniques et est également en charge de la transmission du dossier à la justice. Puisqu’on parle de ce recours au tribunal, sachez que les arnaques téléphoniques sont passibles d’une peine d’emprisonnent de 1 à 5 ans, voire de plus de 10 ans.